Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Help Advertising Produce Profit and Yepee ! (HAPPY)

Help Advertising Produce Profit and Yepee ! (HAPPY)

Le blog d'Emmanuel Quéritet, dirigeant de l'agence HAPPY (anciennement ARTMONY), implantée à Toulouse et à Bordeaux.


L'abus de messages sanitaires nuit gravement au sens des responsabilités

Publié par Emmanuel Quéritet sur 26 Mars 2007, 17:26pm

Catégories : #Communication et publicité

Je sais, c’est pas bien de cafter, mais c’est Claude Évin qui a commencé, avec sa loi n°91-32 du 10 janvier 1991 imposant de préciser que « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » sur toutes les publicités relatives aux boissons alcoolisées. Sans le savoir, il avait ouvert la boîte de Pandore en créant un précédent dont s’inspirent largement ses successeurs.

Nous avons donc vu fleurir sur nos publicités, au fil des années, les messages suivants :

Directive Européenne sur la vente de tabac :
Sur la face «la plus visible» de l’emballage doit figurer l'une des deux phrases «Fumer tue» ou «Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage».
Sur l'autre côté doit figurer, en roulement, l'un des messages suivants :
      - Les fumeurs meurent prématurément.
      - Fumer bouche les artères et provoque des crises cardiaques et des attaques cérébrales.
      - Fumer provoque le cancer mortel du poumon.
      - Fumer pendant la grossesse nuit à la santé de votre enfant.
      - Protégez les enfants : ne leur faites pas respirer votre fumée.
      - Votre médecin ou votre pharmacien peuvent vous aider à arrêter de fumer.
      - Fumer crée une forte dépendance, ne commencez pas.
      - Arrêter de fumer réduit les risques de maladies cardiaques et pulmonaires mortelles.
      - Fumer peut entraîner une mort lente et douloureuse.
      - Faites-vous aider pour arrêter de fumer, téléphonez au 0825 309 310 (0,15 euros/min).
      - Fumer peut diminuer l'afflux sanguin et provoque l'impuissance.
      - Fumer provoque un vieillissement de la peau.
      - Fumer peut nuire aux spermatozoïdes et réduit la fertilité.
      - La fumée contient du benzène, des nitrosamines, du formaldéhyde et du cyanure d'hydrogène.

À propos de la consommation d’alcool par les femmes enceintes :
Un amendement parlementaire, adopté le 19 octobre 2004 vise à faire figurer, sur toutes les unités de conditionnement des boissons alcoolisées, un message sanitaire à l'attention des femmes enceintes.
« La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant » ce message peut être assorti d’un pictogramme.
Grossesse et alcool : tolérance zéro...

À propos de la problématique environnement et énergie :
Le Ministère de l’économie, des finances et de l’Industrie produit un arrêté du 28 novembre 2006 relatif à la publicité dans le domaine de l’énergie
Art. 1er. Toute publicité effectuée par ou pour une entreprise désignée à l’article 1er du décret du 28 novembre 2006 susvisé doit faire la promotion d’une utilisation rationnelle de l’énergie et inciter à des économies d’énergie.
Art. 2. Le message prévu à l’article 2 du décret du 28 novembre 2006 susvisé est : « L’énergie est notre avenir, économisons-la ! » Il doit être lisible, audible ou intelligible. Pour les services de télévision, il est sonore ou visuel.

Et, pour finir, les petits nouveaux sur les publicités alimentaires      
Depuis le 28 février 2007, un décret d’application et un arrêté de la loi relative à la politique de santé publique du 9 août 2004 (article 29) imposent aux annonceurs de certains produits alimentaires d’introduire les messages sanitaires suivants dans leurs publicités et outils d’information (par exemple, les brochures de la grande distribution) :
    - Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour     
    - Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière
    - Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé
    - Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas
Sont concernés par cette mesure les boissons pour lesquelles il y a ajout de sucre, de sel ou d’édulcorants et les aliments manufacturés*.
Chaque annonce publicitaire devra comporter alternativement les 4 messages et ce pour chaque type de support (TV, radio, affichage, presse, cinéma, Internet, brochures…). Il n’y a pas de lien entre le type de produit promu et les messages.
* Les boissons et aliments exclus de cette mesure sont :
- le thé, le café, les tisanes, la chicorée, les jus de fruits et le lait (si ces produits sont sans ajout de sel, sucre ou d’édulcorant de synthèse) ;
- les produits bruts tels les fruits et légumes, œufs, épices et aromates ;
- les produits justes découpés ou hachés (viande fraîche ou poisson), congelés ou surgelés et/ou mis en conserve sans aucun ajout hormis de l’eau.



Pour les créatifs, ces messages sanitaires sont un vrai casse-tête. Cela revient, en gros à dire : « Achetez ce produit, mais ne l’achetez pas ! » Totalement contre-productif, comme attitude, autant que perturbant pour le consommateur. J’ai récemment vu une publicité pour des pâtes fraîches qui se terminaient par un des messages sanitaires, les logeant ainsi à la même enseigne que des produits réellement nocifs.

Plus généralement, on est en droit de se demander si cela n’est pas significatif d’un manque de courage du législateur. Si ces produits sont tellements nocifs, pourquoi ne pas, tout simplement les interdire ? Que je sache, la vente d’armes à feu et de munitions est sévèrement règlementée dans notre pays, mais il est possible de la promouvoir à l’intérieur de ce cadre dans des revues ou des lieux spécialisés. Et je n’ai jamais vu de messages sanitaires du style :« Tirer sur son voisin, c’est pas bon pour sa santé ».

Un peu à la manière des anti-pub, voici que nos politiques considèrent que, si nos enfants sont obèses, c’est la faute de la pub pour le Coca-Cola. Ou encore, que si l’oncle Paulo est alcoolo, c’est la faute à la pub pour le J&B. Encore et toujours la faute des publicitaires qui n’ont d’autres buts que de pourrir notre si belle société.

Le "message sanitaire" s'avère de toute évidence un outil idéal et peu coûteux pour résoudre les grands problèmes de santé ou de société. De plus cela permet au législateur qui l'a imaginé de se donner bonne conscience.

Les messages de demain et notre grand concours !
En conséquence, je prévois que, dans les temps qui viennent, nos décideurs vont continuer à résoudre avec audace les problèmes de fond par de nouveaux décrets. Nous pourrions donc, en toute bonne logique, voir apparaître des messages sanitaires dans le genre des suivants :

Pour les opérateurs téléphoniques :
    - Utiliser un téléphone portable donne le cancer du cerveau
    - Mettre son téléphone mobile dans sa poche de pantalon rend impuissant

Pour les fabricants de grosses cylindrées
    - Rouler en 4x4 contribue au réchauffement climatique
    - Utiliser un véhicule particulier à essence contribue à dilapider une énergie non renouvelable

Avant les matchs de football à la télé :
    - Imiter le comportement de certains joueurs peut conduire à l’incivilité (spectacle interdit aux moins de 18 ans)
    - Imiter le comportement de certains supporters peut conduire en prison (ou à la morgue)

Et caetera, et caetera.

Du coup, je lance un grand concours sur ce blog :
imaginez vous-même les messages sanitaires de demain. Postez-les dans les commentaires. Soyez drôles et réalistes : il n’y a rien à gagner, c’est juste histoire de rigoler un coup !



Commenter cet article

TT 07/11/2009 14:39


Certains parlent même de "gouvernementalisation" pour analyser ce type de phénomène :
http://yannickrumpala.wordpress.com/2009/03/30/sur-les-objectifs-de-la-%c2%ab-semaine-du-developpement-durable-%c2%bb-la-consommation-ou-le-consommateur/


Emmanuel Quéritet 09/11/2009 11:11


Certes, avec, cependant un petit bémol : "une majorité des sondés (54 %) font une confusion entre le sens du message et le produit promu dans la publicité. Par exemple, ils sont 44 % à penser,
à tort, qu'une pub pour un yaourt aux fruits accompagnée du message "manger cinq fruits et légumes par jour" signifie que ce yaourt fournit une portion de fruit. Cette mauvaise interprétation est
encore plus forte chez les moins de 15 ans." (Le Monde - 4/02/2008, suite à l'enquête menée - à la demande du Ministère de la santé - par l'institut BVA et rendue publique lundi 4 février
2008)


Quéritet 04/04/2007 16:56

Bon, puisque personne n'ose j'en tente un petit, de circonstance :

"L'ABUS DE LAPIN CHASSEUR NUIT AU DÉVELOPPEMENT DU RABLE"

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents