Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Help Advertising Produce Profit and Yepee ! (HAPPY)

Help Advertising Produce Profit and Yepee ! (HAPPY)

Le blog d'Emmanuel Quéritet, dirigeant de l'agence HAPPY (anciennement ARTMONY), implantée à Toulouse et à Bordeaux.


Communication éco-responsable, premiers pas

Publié par Emmanuel Quéritet sur 28 Avril 2007, 21:26pm

Catégories : #Communication et publicité


Economisons l'eau !
Vidéo envoyée par queritet
Voici maintenant trois ans que l'APACOM (Association des professionnels Aquitains de la communication) mène des actions concrètes pour impliquer les métiers de la communication dans une logique de développement durable. Le 3 avril dernier, pendant la semaine du développement durable un colloque a permis aux professionnels bordelais de faire un point sur l'avancée de cette démarche. Plus récemment, à Toulouse, le Club de la Communication a emboîté le pas en proposant une demi journée de réflexion intitulée « Vers une communication éco-responsable ».

Ce 19 avril, au centre de congrès Diagora, à Labège, c'est Frank Chatelain, responsable communication de l'Ademe Midi-Pyrénées qui a ouvert le bal avec un rappel des enjeux environnementaux actuels. Son intervention avait des allures de « vérité qui dérange », en pire ! En effet, là où Al Gore, dans son excellent documentaire - que je vous invite tous à visionner si ce n'est déjà fait - se limitait à la problématique du réchauffement climatique, M. Chatelain a abordé l'ensemble des problèmes environnementaux. Le réchauffement climatique, bien-sûr, son origine indéniablement humaine, ses conséquences dramatiques pour l'humanité, mais aussi l'inexorable dégradation des ressources : surpêche, déforestation, surconsommation énergétique sont entrain de transformer notre planète en désert et en enfer... Et c'est pour bientôt : une cinquantaine d'années, voire moins. Autant vous dire que si personne ne réagit, les plus jeunes d'entre nous ont un avenir bien sombre.

Le développement durable est une façon d'être et d'agir respectueuse de l'Homme et de son environnement. La clé de l'action : « penser global, agir local ».
Partant du principe que nous pouvons tous, chacun à notre échelle poser des actes pour limiter notre impact négatif sur l'environnement et la société, les professionnels de la communication ont tout d'abord fait le constat que leur activité engendrait plusieurs impacts sur l'environnement :
- consommation d'énergie
- consommation de papier
- utilisation de produits dangereux (imprimerie)
- production de déchets : papier, matériel électronique obsolète, etc.
- transports : livraisons, trajets, etc.

Clip_air_br
Vidéo envoyée par queritet

Les démarches éco-communication
Le moment est maintenant venu de mettre en cohérence les activités avec les discours et les engagements et d'adopter un comportement vertueux aussi bien dans le fonctionnement quotidien des entreprises de communication que dans les préconisations faites aux clients.
Les méthodes de nos métiers sont en train d?évoluer afin de penser « éco-conception » ou « achat responsable » à toutes les étapes délaboration d?un projet.

Les imprimeurs, par exemple sont en train de créer le label « Imprim'vert », au niveau national.
Il s'agit de recycler systématiquement les produits dangereux, d?appliquer des précuations dans le stockage des produits toxiques, en attendant de trouver un substitut à leur utilisation. L'objectif étant, à terme de ne plus utiliser de produits dangereux,, cancérigènes ou toxiques.
Un questionnement est également en cours sur les approvisionnement en papier. On sait qu'environ 20% du papier utilisé en imprimerie est d'origine douteuse ou non contrôlée (forêts primaires...). On s'interroge également sur l'optimisation des transports, de façon à réduire les allées et venues de poids-lours. Par exemple, les camions qui apportent du papier, pourraient repartir avec des documents imprimés à livrer, de façon à optimiser leur aller-retour.
Tout cela n'est encore qu'à l'étude, mais on le voit, c'est une industrie entière qui a choisi de se donner les moyens d'évoluer.
En Haute-Garonne comme sur l'ensemble du territoire français, 10% des imprimeurs sont aujourd'hui impliqués dans cette démarche, ce qui est largement insuffisant, mais constitue toutefois un bon début.

Dans les métiers de l'événementiel la démarche éco responsable fait aussi des émules.
Certains traiteurs sont, par exemple fortement engagés dans l'agriculture responsable. Ils essaient detravailler avec des produits de saison, acheté auprès de fournisseurs locaux, de façon à limiter les transports. Le bio a le vent en poupe, et pas seulement pour la frime...
L'Anaé (association nationale des agences d'événementiel) a créé le site www.eco-evenement.org afin de mieux communiquer : améliorer le cycle de façon à être moins impactant sur l?environnement. Cette association, nous a expliqué M. Blanc-Shapira de l'agence Sensation cherche à établir un véritable carnet de route vers un éco-événement, avec humilité et ambition.
Trois raisons majeures poussent les professionnels dans cette démarche :
- l'éthique
- le business, car pratiquer une économie vertueuse donne un avantage concurrentiel
- et la réglementation qui évolue, donc autant la devancer avant d?être contraint à évoluer.

L'APACOM a édité un guide « Com'avenir » téléchargeable sur le site de l'Apacom et de l'Ademe. Très dynamique sur le sujet, cette association a également mis en place, en partenariat avec l'Ademe, une formation à l'éco-communication.
Cette formation dont ont déjà bénéficié plusieurs agences en Aquitaine permet, notamment de mieux dialoguer avec des acheteurs éco-responsable et de mettre en pratique au maximum des comportements vertueux.
L'agence Calli Atlantique, notamment, nous a présenté un certain nombre d'actions : factures envoyées par e-mail, signature électronique, organisation de l'entreprise autour de pratiques vertueuses (économies d'énergie, recyclage, compensation carbone), conseil des clients dans le sens d'une logique « durable ».
Il s'agit, vous l'avez compris, aussi bien pour les agences que pour leurs clients de dépasser le stade du « Green Washing » (utilisation abusive de l'argument écologique pour vendre), pour entrer dans une phase d?action réelle.

En ces temps électoraux, beaucoup s'imaginent peut-être que les solutions doivent venir de l'État. Quand j'entends les deux candidats encore en lice émailler leur discours de « croissance », de « pouvoir d'achat », de « consommation », je me dis qu'ils sont loin du compte et que, même s'ils ont signé le pacte écologique de Nicolas Hulot, ils ne doivent pas vraiment l'avoir lu avec attention. Il me paraît clair que c'est à chacun de nous, citoyens, d'agir dans la mesure de nos possibilités.
Il est réconfortant de constater que, passés les premiers constats alarmistes, certains d'entre nous font déjà leurs premiers pas pour défricher et ouvrir la voie. Les comportements de demain s'inventent aujourd'hui, alors, retroussons nos manches !!!

Crédits : Les deux clips qui illustrent cet article viennent du site des Petits Débrouillards.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marielle 04/07/2007 17:14

Emmanuel,

En + de Nord Loisirs, nous croisons donc dans une autre association toulousaine ! Voir par ici : http://ccomca.hautetfort.com/archive/2007/04/29/chaque-geste-compte-meme-%E2%80%93-et-surtout-%E2%80%93-en-communication.html

;-)

@bientôt sur de nouveaux sujets à partager...

Marielle

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents