Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Help Advertising Produce Profit and Yepee ! (HAPPY)

Help Advertising Produce Profit and Yepee ! (HAPPY)

Le blog d'Emmanuel Quéritet, dirigeant de l'agence HAPPY (anciennement ARTMONY), implantée à Toulouse et à Bordeaux.


Le tri sélectif chez Artmony, ça "marche"

Publié par Emmanuel Quéritet sur 27 Juin 2007, 15:32pm

Catégories : #La vie d'Artmony

Totalement convertis à la communication durable par mes amis de l'Apacom et du Club de la Com Midi-Pyrénées, nous avons décidé d'en appliquer les tout premiers principes, c'est à dire : charité bien ordonnée commence par soi-même. Comme toutes les entreprises, nous produisons un certain nombre de déchets. Ils se répartissent en trois grandes catégories : les déchets informatiques et électroniques (cartouches d'imprimante, matériel usagé, cd rom, etc.), les déchets divers (emballages plastiques, couverts jetables, poissons morts, algues — Je vous expliquerai un jour), et pour finir : le PAPIER.

Le papier constitue évidemment la première production de déchets dans un bureau, a fortiori dans une agence de communication où nous réalisons beaucoup de maquettes, ce qui implique du découpage, du collage, etc. Nous nous sommes donc renseignés auprès des services municipaux concernés car il n'y a pas de bac de collecte sélective dans notre immeuble. À notre questionnement il a été répondu que non, dans notre quartier (hypercentre de Toulouse) la collecte sélective n'était pas mise en place. Devant notre étonnement, il nous a été répondu que nous n'avions qu'à porter nos déchets triés au bac de collecte volontaire le plus proche.
Soit. Après tout, il en fallait plus pour nous décourager. Nous avons donc vidé toutes les corbeilles à papier dans un grand sac et sommes partis à l'aventure. Le petit film ci-dessous vous fait un compte-rendu de l'expédition. Pour information, nous avons choisi le bac de collecte volontaire LE PLUS PROCHE de notre bureau. Si, si.

Recyclage1
Vidéo envoyée par queritet
Certains m'ont fait la réflexion que le film est long et chiant. Certes, mais vous aurez noté qu'il est diffusé en accéléré. La durée réelle du trajet est d'un peu plus de 7 minutes. Ce qui fait un aller-retour de 15 minutes. Environ 2 fois par semaine. Et heureusement que nous ne sommes que 3 ou 4 à travailler dans ce bureau ! J'imagine que si nous étions 10 ou 20, c'est une brouette par jour qu'il faudrait acheminer au container. Voyons le bon côté des choses : c'est un argument plus qu'incitatif en faveur de la dématérialisation des supports ! Et en attendant d'avoir résolu le problème de la réduction des déchets papier dans une agence de communication, ça nous fait faire de l'exercice...
À ce train-là, la planète n'a pas fini de se réchauffer...

(Musique : Knock'em out © Lili Allen)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents